Ainsi naquit la vie


 
   Selon nos scientifiques, le début de la formation de l’univers, ou « Big Bang », remonte à 13,8 milliards d’années. Toutefois, pour retrouver le vrai début de la Vie, nous devons reculer encore « un peu » plus loin. Imaginons un « germe », incommensurablement petit, mais contenant rien de moins que l’Univers en puissance. De ce germe, et pour des raisons encore inconnues, une Étincelle d’Énergie latente (la « Touche de Dieu », diront certains), émergea. Le processus de la Vie venait de se mettre en branle, pour ne plus jamais s’arrêter.
 
   Cette Étincelle de Vie anime depuis lors, l’ensemble des mondes matériels et immatériels. Elle apparut d’abord dans les électrons qui entrent dans la composition des atomes. Remarquons qu’il existe dans le Grand Univers toujours le même nombre d’électrons qu’il y avait juste avant le début de la Création, lorsque ceux-ci étaient compressés dans le « germe ». Ces électrons changent au besoin d’agencement à l’intérieur des cellules pour ériger les structures des mondes. L’organisation des cellules, elle aussi, se modifie continuellement pour former différents micro-organismes, qui se manifestent dans les mondes matériels et immatériels. Ces deux mondes qui peuvent nous sembler distincts l’un de l’autre, obéissent aux mêmes lois cosmiques, et sont bien en concordance l’un avec l’autre. Hermès Trismégiste, un sage du passé nous disait : « Ce qui est en haut, est comme ce qui est en bas », et il avait parfaitement raison.
 
   L’Énergie Cosmique revient poindre à différents niveaux dans la formation de toutes formes de vie visibles et invisibles, il serait trop longs ici pour en énumérer les détails, ne retenons que le principe. Dans le plan matériel, l’Énergie Cosmique préside à la formation de toutes matières solides, liquides ou gazeuses. À nous humains, elle apporte entre autres, la Force Vitale, cette forme d’énergie qui vitalise le corps humain au moment de la naissance, et l’abandonne au moment du décès.
 
   Ce que les religions appellent l’âme, c'est l’ensemble de nos électrons immatériels accolés à nos électrons matériels. Ce sont eux par un effet miroir, qui conservent nos acquis et nos caractéristiques à travers nos multiples incarnations. L’âme humaine n’est en réalité, qu’un segment de l’Âme Universelle. Quand nous mourons, nos électrons matériels retournent à la terre, mais leurs contreparties immatérielles qui activent nos corps subtils, demeurent bien vivantes, et ne se dispersent pas.
 
   Après des milliards et des milliards d’années, c’est encore cette même Étincelle de Vie qui se retrouve en nous aujourd’hui, c’est Elle qui a créé et qui sustente notre corps. C’est l’« Intelligence » qui coordonne simultanément des centaines de nos fonctions qui sont d’une telle complexité que l’esprit humain ne peut en comprendre qu’une infime fraction. Oui, l’être humain est toujours relié à sa Source Énergétique par un cordon fluidique invisible. À travers tout le Cosmos, il n’existe qu’une unité ininterrompue. « Tout est en Tout », « Tout est Un ».


André A. Bernier




Page suivante


 
Les sites web d'André A. Bernier


Pour consulter les sites suivants, cliquez sur les bannières
 



 
































 

Et surtout, n'oubliez pas...


La connaissance n'a de valeur que si elle est appliquée dans la vie

 


 1 

 



Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement