Nos vies antérieures


 
   Notre âme, qui est en fait notre vrai « Moi », se façonne inlassablement depuis l'aube des temps. D'abord apparue dans un univers de micro particules, elle traça discrètement son chemin à travers les millénaires. Ce microscopique germe de vie possédait déjà en lui une intense volonté d'évolution. Que d'obstacles l'âme humaine a dû franchir pour que son enveloppe aboutisse quelques milliards d'années plus tard en entité humaine.
 
   Comme êtres humains, nous n'en sommes sûrement pas non plus à nos premières incarnations, loin de là. Des centaines, si ce n'est des milliers de passages sur Terre ont été nécessaires pour atteindre notre niveau d'évolution actuel. D'incarnation en incarnation, nous avons affiné cette ébauche corporelle, non sans peine il va sans dire. Ce que nous avons vécu alors est difficilement imaginable à notre époque. Mais, est-ce souhaitable justement de chercher à connaître ce que nous avons pu vivre dans nos  précédentes incarnations, en entreprenant un processus de régression ?
 
   Probablement pas, l'important serait plutôt de s'appliquer à bien réussir notre présent passage sur Terre. Nous sommes de toute façon, la totalité de tout ce que nous avons vécu dans toutes nos précédentes incarnations, et cela devrait nous suffire. Certains seront tentés de chercher à connaître ce qu'ils ont pu vivre dans des incarnations précédentes, afin de mieux comprendre leur comportement actuel. Mais cela n'est pas sans risques, et ils doivent en tenir compte. Si nous ne gardons pas de souvenirs de nos vies antérieures, ce n'est pas une faille, c'est sûrement préférable ainsi.
 
   Ce que nous avons traversé précédemment peut être extrêmement troublant à revivre. N'oublions pas que le monde était jadis beaucoup plus barbare et violent qu'il l'est aujourd'hui, et que nous avons participé nous aussi à cet état de chose. Il faut bien se remettre dans le contexte, avant d'essayer d'analyser nos vies antérieures. Nos proches actuels étaient peut-être nos pires ennemis à cette époque, qu'avons-nous vécu ensemble ? Nous aurons peut-être de mauvaises surprises durant ces régressions, et éprouverons ensuite du mal à vivre avec.

 
   Bref, on ne devrait songer à retourner dans le passé que, si nous éprouvons un besoin impératif de comprendre des comportements malsains que nous n'arrivons pas à corriger, ou si de graves obsessions nous hantent. À ce point de vue, un retour à nos vies antérieures peut être parfois considéré, mais souvenez-vous bien que cet exercice n'est surtout pas un jeu.


André A. Bernier




Page suivante

Page d'accueil


 
Les sites web d'André A. Bernier


Pour consulter les sites suivants, cliquez sur les bannières


 




 























 

Et surtout, n'oubliez pas...


La connaissance n'a de valeur que si elle est appliquée dans la vie

 


 2 
 



Créer un site
Créer un site