L'Apocalypse, est-ce vraiment nécessaire ?

 
 
   L'univers, dans son ensemble matériel et immatériel, est soumis à une multitude de cycles de durée différente. Les plus longs de ceux-ci sont de millions, et même de milliards d'années. D'autres par contre, sont très courts, comme le jour et la nuit sur notre planète.
 
   En ce qui concerne la Terre, un de ses nombreux cycles se termine actuellement. Nous vivions jusqu'à dernièrement l'Ère des Poissons, d'une durée de 2 160 ans environ. Nous entamons présentement le cycle suivant, soit l'Ère du Verseau. C'est le douzième et dernier cycle de 2 160 ans, faisant partie d'une grande boucle d'environ 26 000 ans. L'histoire nous rapporte que chaque fin d'un cycle de 2 160 ans fut marquée par des bouleversements planétaires.
 
   Chacun de ces 12 cycles de 2 160 ans apporte avec lui un « Thème » nouveau. Dans ce sens, la planète doit alors s'harmoniser pour offrir aux humains les outils appropriés afin qu'ils puissent maîtriser les expériences spécifiques à cette ère. Entre chacun de ces cycles, la planète a besoin d'une « pause ». Les cataclysmes du passé, qui intervenaient habituellement entre chacun de ces cycles, étaient nécessaires pour que l'homme respecte bien cette pause.
 
   Est-ce vraiment obligatoire aujourd'hui de saccager la planète, et d'éliminer une partie de ses habitants pour « fermer une session », et en ouvrir une autre ? Probablement pas. N'oubliez pas que notre planète a une âme écologique. Elle ne détruit pas ses acquis sans raisons valables. Jadis, les humains dépendaient de la nature exclusivement. Autre temps, autre mœurs, aujourd'hui, nous dépendons de... l'Économie !
 
   Pour que la planète puisse prendre une pause entre deux périodes d'activités, on n'a qu'à paralyser l'économie ! Anéantissez l'économie, et nul doute que cette période de relâche nécessaire se fera. D'ailleurs, il n'est pas besoin de regarder bien loin autour de nous, pour s'apercevoir que c'est déjà commencé. Les humains n'ont pas encore la sagesse pour respecter ces cycles, alors notre bonne vieille planète Terre fera elle-même le nécessaire.


André A. Bernier



Page suivante

Page d'accueil


 
Autres sites web d'André A. Bernier


Pour consulter les sites suivants, cliquez sur les bannières

 
 

 






















 

Et surtout, n'oubliez pas...


La connaissance n'a de valeur que si elle est appliquée dans la vie

 


 78 
 



Créer un site
Créer un site