Plaidoyer pour la planète

                                                           
 
   Nous entendons fréquemment parler d'environnement, mais sommes-nous vraiment réceptifs à ces propos plutôt alarmants ? Acceptons-nous facilement de faire certains remaniements dans nos habitudes de vie pour mieux protéger notre planète Terre ?
 
   Beaucoup de gens se questionnent actuellement sur la viabilité à longue échéance de notre mode de vie un peu trop énergivore. Le modèle économique traditionnel commence à démontrer des failles, et à en inquiéter plusieurs. Le laisser-aller flagrant en matière d'environnement est de plus en plus décrié un peu partout dans le monde. Notre présente façon de vivre semble mener à une impasse.
 
   L'époque actuelle se révèle toutefois propice aux prises de conscience qui devraient mener à des mutations positives. La population est plus instruite qu'auparavant, plus instruite, donc plus apte à bien saisir la situation. On se permet maintenant de s'interroger, d'afficher publiquement nos opinions, et de réagir parfois massivement si nécessaire. On ne laisse plus passer n'importe quoi comme jadis. Cette nouvelle attitude est en partie due à l'arrivée de la planète dans l'Ère du Verseau, ce qui tend à éveiller les consciences, et vient réajuster nos valeurs de façon positive. Nous disposons alors des prémices pour amorcer un virage important et nécessaire dans nos sociétés.
 
   Ce phénomène récent de prise de conscience collectif en matière d'environnement est universel. Et cette tendance est là pour rester, et même pour s'amplifier. En fait, ce mouvement vers une société de plus en plus écologique est pyramidal. Aujourd'hui, nous ne percevons que la pointe de l'iceberg. De plus en plus de gens de tous âge, et de toutes nationalités, vont s'élever contre des politiques laxistes, qui laissent détruire la planète au profit de quelques riches manipulateurs sans scrupules.
 
   Un tel vent de changements, pour être viable, doit partir de la base, et c'est justement ce qui se passe actuellement. Il est en effet facile de constater que la conscience écologique semble être inversement proportionnelle aux revenus des individus. Bien sûr, les plus nantis recyclent parfois leurs papiers et leurs bouteilles, ça donne bonne conscience, mais ils ne sont pas encore prêts à abandonner leurs grosses voitures et leurs maisons énergivores. Ils ont souvent un rythme de vie trop effréné, pour prendre le temps de s'arrêter et de réfléchir sérieusement aux problèmes environnementaux.
 
   Ceux qui ont pris le temps de lire ce texte n'en ont pas vraiment besoin. Ils sont déjà conscients de l'épée de Damoclès qui pend sur nos têtes. Les autres ont simplement fermé la page. Espérons que ces derniers se réveilleront bientôt, car les problèmes écologiques s'accentuent de jour en jour. Il faut agir rapidement. Oui, il existe une autre façon de vivre, et de mieux vivre, en respectant notre planète Terre, ainsi que tous ceux qui y habitent. C'est ce que nous nous appliquons à inventer ensemble actuellement.


André A. Bernier



Page suivante

Page d'accueil


 
Autres sites web d'André A. Bernier


Pour consulter les sites suivants, cliquez sur les bannières
 
 
 

 





















Et surtout, n'oubliez pas...


La connaissance n'a de valeur que si elle est appliquée dans la vie

 


 118 
 



Créer un site
Créer un site