Que vivent nos corps subtils durant nos passages sur Terre ? 

 
 
   Avant de tenter de répondre à cette question, apportons ici une précision nécessaire. Nous parlons de notre corps physique comme s'il était notre seul corps matériel, mais tous nos corps subtils sont également matériels, plus éthérés, mais tout de même composés d'électrons à polarités positives, donc matériels. Toutefois, pour faciliter la compréhension de ce texte, nous utiliserons nous aussi l'appellation « corps physique » en parlant du corps que nous habitons présentement dans ce monde matériel.
 
   Il semble y avoir trois réponses possibles à la question citée plus haut : La première serait que nos corps subtils sont dans un état de léthargie profonde quand notre conscience est dans notre corps physique. La deuxième option suggère que nos corps subtils imitent notre corps physique en tout temps mais à des niveaux supérieurs d'intelligence. Enfin, la troisième possibilité propose que nos corps subtils aient leurs propres activités, leurs propres mandats, indépendamment de ce que peut vivre notre corps physique.
 
   Je serais tenté d'éliminer tout de suite la troisième option. L'homme est un « tout indissociable ». Si nos corps subtils avaient leurs propres activités dans leurs mondes à eux, indépendamment de notre corps physique, et qu'à travers celles-ci ils devaient trouver la mort, nous serions alors bien embêtés. Je m'imagine mal accéder au plan astral et y retrouver un corps astral mort (pour un temps) ! D'autant plus que nos corps subtils suivants seraient eux, encore bien vivants. Non, il ne peut en être ainsi, cette option s'avère impossible, passons tout de suite à une autre.
 
   Ce peut-il alors que nos corps subtils soient dans un état de léthargie quand notre conscience habite notre corps physique. Là encore, je n'y crois pas. Nos corps subtils se bâtissent de façon très graduelle en nous à travers nos multiples incarnations. Ils se construisent sur une très longue période de temps, des millénaires probablement. Nous devons les mériter par un travail intense sur nous-mêmes. Ils sont soumis eux aussi aux principes évolutionnaires. Au niveau de conscience de l'homme actuel, on peut dire que nous possédons tous au moins les embryons de nos premiers corps subtils. Donc, s'ils se construisent, ils ne sont pas en état de léthargie.
 
   Il nous reste une dernière option à examiner, et ça semble être la bonne. Personnellement, je crois que nos corps subtils calquent notre corps physique en tout temps, en toutes circonstances, dans tout ce que nous pensons et accomplissons en ce monde, mais d'une façon ajustée à leur palier respectifs dans le système évolutif de l'Homme. Ainsi, tout ce que vit notre corps physique, nos corps subtils le vivent également, mais chacun selon ses propres possibilités, ses propres facultés.
 
   À méditer également : Si nous admettons posséder plusieurs corps plus subtils que notre corps physique, pourquoi n'en aurions-nous pas également des moins subtils, des plus denses ? Il existe des mondes où la densité matérielle est extrême par rapport à celle dont nous sommes soumis actuellement sur cette Terre. En fait, ce que nous croyons être le couvoir de l'aventure humaine, ne l'est sûrement pas !


André A. Bernier



Page suivante
 
 
Autres sites web d'André A. Bernier


Pour consulter les sites suivants, cliquez sur les bannières
 
 
 

 





















Et surtout, n'oubliez pas...


La connaissance n'a de valeur que si elle est appliquée dans la vie

 


 132 
 



Créer un site
Créer un site